Bienvenue ! |Vivre au FRAYSSE |Mairie en ligne |Economie Emplois |Tourisme |Jeunesse |Vie quotidienne 
Présentation | Situation géographique |  Patrimoine | Comment venir ? | Lieux d'hébergement - restauration
 
AccueilContactUrgences

Patrimoine


 Eglise de LACALM




EGLISE DE LACALM

CONSTRUCTION
 
Elle date de 1832
Avant cette date, l'église de la paroisse était située près du cimetière, au hameau du Salès.
Etant très dégradée, sa reconstruction fut décidée et l'endroit choisi fut Lacalm.
 
ACCES
 
On peut y arriver soit
 par Le Frayssé, en quittant la D 999 et en traversant le village, soit
 par Alban en prenant la D94
 
LES BOISERIES
 
Pierre-Paul LACLAU en est l'auteur et les réalisa entre 1862 et 1865.
Il aura fallu environ 2 ans et demi pour sculpter l'ensemble. Mr Laclau, originaire d'une commune voisine, Paulinet, lieu-dit " Le Plo " près de Notre-Dame d'Ourtiguet, est né le 12 juin 1840.
Il est donc âgé de 22 ans lorsqu'il débute les travaux à Lacalm, village où vécurent ses grands-parents maternels.
Les bois utilisés sont en majorité le châtaignier et le chêne.
Il travailla ici avec Jean-Baptiste Vergnes, originaire de Vinçou, commune d'Ambialet (à cette époque, Lacalm et Le Frayssé faisaient aussi partie de la commune d'Ambialet).
Pierre-Paul Laclau réalisa  des boiseries dans d'autres églises du département ainsi que dans certains départements voisins.
 
 
  
CLASSEMENT à L’INVENTAIRE DES MONUMENTS HISTORIQUES

         Le classement des boiseries de l'église de Lacalm à l'Inventaire des Monuments Historiques, intervient par l'arrêté du 19/10/1959.
         Quelque temps avant, à l'occasion d'une visite du Préfet du Tarn, Mr Coutal, alors Maire de la commune du Frayssé, l'a conduit à Lacalm et il fut émerveillé. Le Préfet décide alors de demander le classement.
         Celui-ci n'apportera rien de concret les premiers temps.
         Entre 1970 et 1980, l'équipe municipale prend conscience de la valeur de l'ensemble et fait pression pour que les choses évoluent.
         Avec l'aide de différentes subventions, la restauration pourra débuter avec la remise en état de la toiture et des murs dans un premier temps.
         La restauration des boiseries durera plusieurs années.
 
 


Cliquez pour agrandir

LA TRIBUNE
 
La rampe d’escalier et la balustrade sont finement sculptées dans le style gothique.
Ces parties ont été restaurées car elles étaient abîmées.
 


Cliquez pour agrandir

L’APPUI DE COMMUNION
 
Il est composé de 8 panneaux encadrés par 9 statues.
Ces panneaux sont sculptés en demi reliefs ajourés, avec au centre un médaillon orné d’une scène.
Sur les 2 panneaux mobiles du centre, l’un représente le symbole de la moisson (le pain), l’autre celui de la vendange (le vin), tous deux symboles eucharistiques.
Autour des médaillons, on peut voir la réalisation d’ornements végétaux.
 

 LES CROIX





Cliquez pour agrandir


CROIX DU FRAYSSE, DITE CROIX DE SAINT JOSEPH
 
         Elle est située sur l’ancienne voie Le Frayssé-Alban, c’est aujourd’hui la rue qui va au stade.
         C’est une croix de pierre taillée dans le grès. Elle a été jusqu’au début du XX° siècle, le lieu de haltes de processions, en particulier pour la fête des Rogations.
         Sa datation serait antérieure au milieu du XVIII éme siècle.
 
  


Cliquez pour agrandir

CROIX DE CAMBON

         Située sur la route allant de La Croix Blanche à Cambon du Temple, elle a sans doute été déplacée du vieux chemin qui passait plus à l’ouest par le lieu dit “Le Clot”, il y aurait un peu plus de cent ans.
         Sculptés en grès, la croix et le fût sont taillés dans le même bloc. Elle repose sur un socle bâti en briques.
         Elle porte une inscription et une date: “INRI” 1677.
 



Cliquez pour agrandir

LE BAPTISTERE
 
La profusion et la finesse des sculptures font penser à de la dentelle
Jésus plie le genou pour recevoir le Baptême de la part de Saint-Jean Baptiste.


Cliquez pour agrandir

LE RETABLE

Supporté par des colonnes à chapiteaux doriques (ordre d’architecture de la Grèce antique), il encadre un tableau de la crucifixion avec de part et d’autre, la Vierge et l’Ange de l’Annonciation.
Le haut du rétable représente les vertus théologales: La Foi (la colonne), la Charité (au milieu avec un coeur qui brûle d’amour) et l’Espérance (l’ancre).
 


Cliquez pour agrandir

LE LUTRIN
 
Il est amovible et peuplé d’anges musiciens.
Deux étages d’angelots supportent un ange plus grand, jouant du tambour.
Ses ailes déployées soutiennent le pupitre. Un troisième étage d’angelots couronne l’ensemble, ils jouent de la flûte, de la trompette et du hautbois.
 


Cliquez pour agrandir

LA CHAIRE 

 
De style classique inspiré de la Renaissance, le baldaquin et la rampe d’accès sont d’une très grande richesse de sculpture.
Le fond de la cuve est terminé par une pomme de pin dans des feuilles d’acanthe enroulées.
Les panneaux de la cuve de chaire représentent les 4 évangélistes:
Jean et l’aigle, Marc et le lion, Luc et le boeuf, Mathieu et l’ange.
 

© mairie-fraysse
Mentions Légales